160. premiere


Vuitton, verticalisation par le haut

April 2013


Dirigé par Francesco Trapani, le pôle horloger-joaillier de LVMH (TAG Heuer, Hublot, Zenith, Bulgari, Louis Vuitton, Chaumet, Fred, de Beers) aborde cette nouvelle édition de BaselWorld avec une puissance de feu renforcée principalement par les succès avérés de TAG Heuer, de Hublot et de Zenith, et par la montée en puissance de l’horlogerie Vuitton. La récente annonce du passage – effectif fin juin 2013 - de Jean-Christophe Babin, emblématique CEO de TAG Heuer, aux commandes du paquebot du luxe qu’est Bulgari a surpris les observateurs, tant l’homme à l’infatigable dynamisme collait étroitement aux “valeurs” portées par la marque sportive. Mais c’est son indéniable succès à la tête de TAG Heuer qui l’a désigné pour la très difficile mission – officieuse - qui est de faire de Bulgari un égal de Cartier.

Un considérable challenge pour le pôle horloger et joaillier de LVMH qui entend renforcer ainsi sa présence dans le marché global de la joaillerie, un secteur encore éclaté entre une multitude d’acteurs locaux, mais qui pèse environ 100 milliards d’euros (contre probablement environ 60 milliards – prix de vente public - pour l’horlogerie de luxe) et où les marges sont très confortables.

Une montre d’exception, récemment créée (et vendue) par Louis Vuitton démontre parfaitement la stratégie horlogère de la marque. Non pas que cette pièce unique de 520’000.- euros, annonce un tournant commercial (le prix moyen d’une montre Louis Vuitton est d’environ 5’000.- euros), mais elle est emblématique de la montée en puissance horlogère de la maison parisienne.

TAMBOUR REPETITION MINUTES BAGUETTE de Louis Vuitton
TAMBOUR REPETITION MINUTES BAGUETTE de Louis Vuitton

Créée pour célébrer l’ouverture du magasin Louis Vuitton de la place Vendôme (Vuitton s’inscrit ainsi symboliquement au coeur de la Haute Joaillerie française), la Tambour Répétition Minutes Baguette est exemplaire de la “verticalisation par le haut” voulue par Hamdi Chatti, CEO de Louis Vuitton Montres et Joaillerie. Cette Répétition Minutes dotée d’une fonction Home Time, d’un indicateur jour/nuit et d’un indicateur de réserve de marche (100 heures) a été intégralement réalisée en interne par les maîtres-horlogers de La Fabrique du Temps, récemment acquise par Louis Vuitton, en ce qui concerne le mouvement, et par les ateliers parisiens de sertissage en ce qui concerne l’habillage. “Nous essayons de faire ce qui est difficile en interne”, commente Hamdi Chatti, “et dans ce cas, nous étions confrontés à un double défi: comment rendre étanche, cette pièce intégralement sertie invisible, dans laquelle la seule matière visible qui ne soit pas du diamant, la targette qui actionne la répétition, est purement fonctionnelle? Autre challenge: quel son sortira de ce boîtier?” Au résultat, le son acquiert une très belle qualité cristalline et le challenge de l’étanchéité a été relevé.

“Nous voulons développer un véritable savoir-faire horloger, travailler sur les fonctions horlogères traditionnelles en y ajoutant des fonctions Vuitton”, affirme Hamdi Chatti. Ces “fonctions Vuitton” sont intimement associées à la thématique centrale du “bagagiste” qu’était à l’origine Louis Vuitton, soit le voyage et la régate. Concrètement, la réunion prochaine de La Fabrique du Temps, du cadranier Léman Cadrans et des ateliers de montage sous un seul toit, à Genève, va accélérer cette montée en puissance horlogère.

TAMBOUR éVOLUTION de Louis Vuitton
TAMBOUR éVOLUTION de Louis Vuitton

Une nouveauté dévoilée à Bâle en témoigne. La Tambour éVolution ouvre visiblement une nouvelle ère à l’horlogerie Vuitton. Son esthétique est plus nerveuse, plus tendue et la forme très douce de l’emblématique Tambour s’efface quelque peu au profit d’un aspect plus “instrumental”. Cette nouvelle esthétique, plus technique, plus masculine, provient essentiellement du matériau novateur employé et du très subtil traitement esthétique qui donne à la pièce un éclat particulier. Le boîtier en acier, de forme Tambour, est surmonté par une vigoureuse lunette en MMC (Metal Matrix Composite), soit une forme particulière d’aluminium céramisé. Cette céramique très particulière, obtenue par changements moléculaires et utilisée dans les soupapes des voitures de F1, ne subit aucune altération malgré les énormes frottements et les d’importants écarts de température auxquels elle est soumise.

Côté fonctions, la Tambour éVolution est un chronographe doté d’un second fuseau horaire (fonction voyage Vuitton oblige) et d’un indicateur jour/nuit pour son Home Time sur 12h. Montée sur un vigoureux bracelet métal, la Tambour éVolution inaugure une nouvelle phase de l’horlogerie Vuitton.

Source: Europa Star Première Vol. 15, No. 2

LVMH... la puissance du feu
TAG Heuer passe la barre du milliard
Zenith, un cas d’école
Vuitton, verticalisation par le haut