premiere


Dossier spécial Art & Horlogerie - Girard-Perregaux - En hommage à Le Corbusier

December 2012


Avant de devenir propriétaire de Girard-Perregaux, le regretté Gino Macaluso avait poursuivi des études d’architecture. Obsédé durant toute sa vie par cet art qui ne cessa de l’inspirer, il aurait été heureux de voir que ses descendants ont concrétisé cet étroit rapport en créant une superbe trilogie consacrée à Le Corbusier.

Nul hasard dans cette rencontre entre une manufacture établie à La Chaux-de-Fonds et un de ses plus célèbres natifs (il y est né il y a 125 ans). D’autant plus qu’avant de devenir l’architecte radical et précurseur qui transforma de façon décisive l’architecture du XXème siècle, celui qui s’appelait encore Charles-Edouard Jeanneret suivit une formation de graveur-ciseleur à l’Ecole d’art de La Chaux-de-Fonds.

VINTAGE 1945 – MARSEILLE
VINTAGE 1945 – MARSEILLE

Ce n’est qu’après un long périple formateur à travers l’Europe qui le mènera jusqu’à Istanbul, qu’il revient dans sa ville natale et s’y établit – sans véritable diplôme – comme architecte. Sa première réalisation est une maison destinée à ses parents, la Villa Blanche, récemment restaurée, dans laquelle Girard-Perregaux a présenté sa Trilogie.

Cette Trilogie rend hommage à trois aspects du personnage aux multiples facettes qu’est Le Corbusier: le jeune graveur-ciseleur inspiré par l’Art nouveau, l’architecte et créateur de meubles qui recherche “l’espace, la lumière et l’ordre” et le pionnier de l’habitat, virtuose du béton.

Ces trois “facettes” de Le Corbusier trouvent à s’exprimer par un remarquable et très original travail sur les cadrans, dont l’écrin commun est le boîtier Vintage 1945 aux parfaites proportions. Première montre, la Vintage 1945 Le Corbusier – La Chaux-de-Fonds, en or rose, propose une superbe reproduction en marqueterie de nacre directement inspirée d’un de ses travaux de jeunesse.

Seconde montre, la Vintage 1945 Le Corbusier – Paris (ville où il s’est installé dès 1917) rend hommage à ses propositions novatrices, notamment avec son mobilier d’acier, de cuir et de peau et avec son échelle humaine, le Modulor, en présentant un cadran d’acier gravé main et un bracelet en peau de vache.

VINTAGE 1945 – LA CHAUX-DE-FONDS
VINTAGE 1945 – LA CHAUX-DE-FONDS
VINTAGE 1945 – PARIS
VINTAGE 1945 – PARIS

Troisième montre, la Vintage 1945 – Marseille, dont le cadran est en béton (une première, à notre connaissance, en horlogerie) rend hommage à la célèbre Cité radieuse, vaste unité d’habitation en béton armé brut que Le Corbusier construisit à Marseille entre 1947 et 1952.

Une très belle trilogie qui démontre la fécondité des rapports entre art et horlogerie.

Source: Europa Star Première Vol.14, No 6

Voir les autres articles dans le dossier spécial Art & Horlogerie: