premiere


WATCHES & WONDERS 2014 - “Small is… wonderful”

November 2014


L’interprétation asiatique du Salon international de la Haute Horlogerie (SIHH) n’en est qu’à sa deuxième édition, mais son rayonnement est déjà important. Les 13 marques prestigieuses présentes ont accueilli les visiteurs par un festival de nouveautés.

Du 30 septembre au 2 octobre dernier, à Hong Kong, s’est tenue Watches & Wonders, premier véritable salon de la haute horlogerie en Asie. Attention, il ne concerne «que» les marques du groupe Richemont – plus Richard Mille, manufacture indépendante. Mais leurs personnalités si différentes et leurs origines si distinctes font que A. Lange & Söhne, Audemars Piguet, Baume & Mercier, Cartier, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Panerai, Piaget, Roger Dubuis, IWC, Vacheron Constantin et Van Cleef & Arpels forment ensemble le «meilleur des mondes» horlogers.

WATCHES & WONDERS 2014 - “Small is… wonderful”

Coïncidence ou souci du détail, on fait le tour du salon comme sur le cadran géant d’une montre rectangulaire et, surprise, généralement dans le sens des aiguilles d’une montre! Les 16’000 visiteurs et 800 journalistes ont probablement des tourbillons plein la tête et certains, en plus, ont les poches bien garnies: qui s’est par exemple porté acquéreur de l’Astronomica, super complication unique de Vacheron Constantin au prix astronomique de deux millions de francs suisses (cf. ci-dessous)? Au fil des trois jours, certaines pièces en vitrine brillaient surtout par leur absence: «Les modèles uniques vendus sont aussitôt retirés afin d’éviter tout conflit avec un autre acquéreur potentiel», nous souffle-t-on sur le stand Cartier...

WATCHES & WONDERS 2014 - “Small is… wonderful”

Le salon attire en particulier les acheteurs de Chine continentale: bien souvent, les prix s’affichent en yuan chinois. Tant mieux, car ceux-ci soutiennent ainsi des maîtres horlogers et artisans d’art d’un niveau exceptionnel, comme en atteste notre sélection de nouveautés, classée par ordre alphabétique des marques.

 A. LANGE & SÖHNE

La présentation sobre et rigoureuse des cadrans tranche avec la vie intérieure complexe des mouvements manufacture A. Lange & Söhne. Cette approche plaît beaucoup aux Chinois, scrutant la moindre évolution de détail. A Hong Kong, ils furent comblés avec la nouvelle édition de la Richard Lange Tourbillon «Pour le Mérite», modèle lancé il y a 20 ans et marquant la renaissance de la marque saxonne. Sa boîte en or gris et ses aiguilles/index bleuis sont du plus bel effet.

Richard Lange Tourbillon Pour le Mérite by A. Lange & Söhne
Richard Lange Tourbillon Pour le Mérite by A. Lange & Söhne

Rappelons que le calibre L072.1 se distingue par une transmission fusée-chaîne perfectionnée assurant un couple d’entraînement constant sur toute la durée de marche, mais il offre aussi la possibilité, en tirant la couronne, d’immobiliser le balancier à l’intérieur de la cage du tourbillon, stoppant ainsi le mouvement et permettant de régler l’heure à la seconde près! Enfin, la «Pour le Mérite» possède un cadran à section pivotante entre 6h et 12h qui, en dehors ce laps de temps, s’éclipse pour offrir une vue complète sur le tourbillon.

 AUDEMARS PIGUET

Sensation avec la Chronographe Tourbillon Royal Oak Offshore. Cette série limitée à 50 exemplaires reprend la boîte en carbone forgé, lunette en céramique, poussoirs en titane et bracelet en caoutchouc de la Royal Oak Offshore et ajoute un innovant calibre à remontage automatique spécifique.

Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph by Audemars Piguet
Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph by Audemars Piguet

Composé de 335 pièces anglées, polies, biseautées et décorées à la main, le calibre 2897 s’équipe d’une masse oscillante périphérique en platine (l’un des métaux les plus lourds), ce qui optimise l’efficience de remontage, libère totalement la vue sur le mouvement à travers le fond saphir et n’épaissit pas une montre déjà massive. Au niveau du style, on retrouve la boîte emblématique et le cadran «Méga Tapisserie» qui plairont aux aficionados de la marque du Brassus. La Tourbillon Chronographe Royal Oak Offshore Automatique se reconnaîtra par son ouverture à 6h sur un splendide tourbillon.

 BAUME & MERCIER

La collection Clifton – réinterprétation des montres Baume & Mercier des années 1950 – a boosté les ventes de la septième plus ancienne marque horlogère encore en activité (fondée en 1830). C’est d’ailleurs en Chine, en 2012, que cette collection fut dévoilée et s’enrichit désormais de deux nouvelles pièces: la Clifton MOA 10180 et la MOA 10194, caractérisées par un diamètre élégant de 39 mm et une boîte aux formes intemporelles.

Clifton Collection by Baume & Mercier
Clifton Collection by Baume & Mercier

Sur la 10180, l’harmonie entre le lumineux cadran satin anthracite serti de 9 diamants en guise d’index et l’or rouge poli 18 carats de la boîte est presque totale. Son mouvement automatique suisse visible depuis le fond et un bracelet en alligator cousu main, fermé par une boucle ardillon, complètent l’équipement d’une montre de «luxe accessible». La 10194 respire davantage l’opulence avec ses 72 diamants de lunette et la blancheur de son cadran.

 CARTIER

Toutes les marques de luxe tentent, à leur façon, de séduire le marché chinois en empruntant des symboles de sa culture. En créant un mouvement manufacture squelette en forme de dragon, Cartier aurait pu tomber dans le cliché.

Pasha by Cartier
Pasha by Cartier

Or, la créature fantastique capturée dans sa cage de saphir, aux 233 écailles de diamants et au calibre 9617 MC (à remontage manuel) finement intégré à la silhouette, est une pure merveille. Cette Pasha de Cartier ne renonce pour autant pas à ses codes: couronne de remontoir vissée, crénelée et ornée d’un diamant taille brillant, attaches «vis artilleurs» et bracelet échancré.

Trois versions joaillières sont dotées d’un boîtier serti de diamants taille brillant et d’un bracelet en alligator noir ou articulé de maillons d’or gris sertis de diamants taille brillant ou baguette.

 IWC

Avec la collection Portofino Midsize Automatic Moon Phase, IWC nous ramène dans la nostalgie des années 50 et 60. Portofino, le «Saint-Tropez italien», était le repaire de vedettes – Maria Callas, Elizabeth Taylor ou encore Sophia Loren – que les paparazzi photographiaient dans les cafés de la piazzetta du port.

Portofino Midsize Automatic Moon Phase collection by IWC
Portofino Midsize Automatic Moon Phase collection by IWC

La première Portofino d’IWC date de 1984 et la nouvelle collection 2015 en reprend l’emblématique affichage des phases de lune sous un décor classique ou fantaisiste. Avec son diamètre modéré de 37 mm, la Portofino Midsize Automatic Moon Phase convient également aux poignets fins. Les aiguilles et l’affichage des phases de lune sont animés par le mouvement automatique mécanique calibre 35800. Le modèle en or gris attire les visiteurs car son cadran recouvert de plusieurs couches de laque représente une innovation dans l’histoire d’IWC. Son noir profond crée un décor saisissant pour les diamants d’un blanc pur.

Les designers de Schaffhouse interprètent pour la première fois l’affichage des phases de lune complet avec un ciel nocturne constellé d’étoiles, de façon à ce que la lune et les étoiles semblent flotter dans un espace infini. Cette image poétique se prolonge avec le cercle intérieur du cadran bordé de diamants et le boîtier orné de 90 pierres précieuses. Les index en forme de petites barres entourent le centre du cadran telle une couronne brillante, tandis que sur le bord, les index des minutes en forme de points tracent leur course à la manière de planètes éloignées.

Chacune des 174 pierres précieuses sur le cadran, la lunette et les cornes de bracelet est placée de sorte à ne pas altérer les formes épurées de la montre. Celle-ci se porte avec un bracelet en alligator noir de la maison Santoni.

 JAEGER-LECOULTRE

Deux nouveautés retiennent l’attention des visiteurs du stand Jaeger-LeCoultre, la Master Grande Tradition Grande Complication et la Rendez-Vous Ivy Minute Repeater. La première réinterprète magistralement les fonctions tourbillon et calendrier perpétuel avec les dernières inventions de la marque, le «crystal gong» et marteaux trébuchets.

Master Grande Tradition Grande Complication by Jaeger-LeCoultre
Master Grande Tradition Grande Complication by Jaeger-LeCoultre

En plus d’être une grande complication, ce garde-temps est aussi une merveille de joaillerie. Son ciel nocturne est représenté sur un cadran d’aventurine à diamants taillés, scintillant comme des étoiles. Saphirs et laque bleu nuit ajoutent un rendu exceptionnel au cadran. Quant à la boîte, elle est entièrement recouverte de pavés de diamants taille baguette, soulignant le caractère unique de ce garde-temps. La Rendez-Vous Ivy Minute Repeater séduit par son cadran à l’habillage extraordinaire et aux chiffres littéralement fondus dans le décor floral, en l’occurrence du lierre, réalisé par 255 diamants. Cette beauté cache les dernières inventions de la marque, nécessitant un nouveau calibre automatique.

Le très précis 942A, cadencé à 28 800 alternances/heure et pourvu d’une réserve de marche de 43 heures, peut se prévaloir d’une répétition minutes à deux marteaux à trébuchet qui frappent plus fort et en une fois sur deux timbres «Crystal» liés à la glace saphir, produisant un effet haut-parleur.

 MONTBLANC

Réaliser un calendrier perpétuel affichant la date exacte jusqu’en l’an 2100 est une formalité pour les électroniciens de chez Casio. Mais en micromécanique, transposer le problème des années bissextiles sur près de 90 ans constitue un défi technique que Montblanc a résolu dans la Meisterstück Heritage Perpetual Calendar. Aucun ajustement ne sera nécessaire pour les vingt-deux 29 février compris entre 2016 et 2100! Mais les horlogers de Villeret et du Locle sont aussi allés très loin dans la complication avec la Metamorphosis II qui, pour Watches & Wonders 2014, apparaît avec de nouvelles finitions plus lumineuses.

Meisterstück Heritage Perpetual Calendar by Montblanc
Meisterstück Heritage Perpetual Calendar by Montblanc

C’est l’une des grandes attractions du salon. Et pour cause, son mécanisme compte 746 pièces dont 494 uniquement pour la fonction Metamorphosis! L’idée était de proposer alternativement une montre classique et un chronographe au moyen d’un seul mouvement sur un même cadran.

Ainsi, un ingénieux mécanisme métamorphose le cadran classique en chronographe par le pivotement de volets, tel l’ouverture de rideaux de théâtre, et de la montée du module chrono sur le devant de la scène. Si la métamorphose est effectivement impressionnante, la taille de la montre l’est aussi: 52 mm de diamètre et 15,8 mm d’épaisseur!

 PANERAI

Officine Panerai présente une édition spéciale rare de la Radiomir en or rouge, avec une fonction GMT et un fond transparent ouvert sur les subtiles finitions du mouvement P.3001/10.

Radiomir 3 Days GMT Oro Rosso by Panerai
Radiomir 3 Days GMT Oro Rosso by Panerai

Le boîtier de la nouvelle Radiomir 3 Days GMT Oro Rosso – 47mm arbore la taille et la forme coussin caractéristique de la première montre créée par Officine Panerai pour les commandos de la Marine Royale italienne, en 1936. Du point de vue esthétique, cette édition spéciale se distingue par son accord harmonieux entre le ton bleu profond du cadran, le bracelet en alligator et la chaleur du boîtier en or rouge 5Npt.

Un alliage qui doit sa coloration et sa résistance à l’oxydation à une proportion élevée de cuivre et à la présence de platine.

 PIAGET

Depuis plus d’un demi-siècle, Piaget règne en maître dans l’extra plat. La nouvelle Altiplano 38 mm 900P (disponible dans quatre finitions joaillères) signe un nouveau record: la montre mécanique la plus plate au monde.

Altiplano 38 mm 900P by Piaget
Altiplano 38 mm 900P by Piaget

Pour parvenir à la finesse de 3,65 mm, les horlogers de la manufacture de La Côte-aux-Fées (Jura neuchâtelois) et les constructeurs de boîte basés à Plan-les-Ouates (à proximité de Genève) ont travaillé main dans la main, fusionnant le fond et la forme. C’est une belle prouesse pour Piaget, qui célèbre ses 140 ans, car l’Altiplano 38 mm 900P est d’une beauté presque insurpassable. Parmi les 145 composants, certains ont la minceur d’un cheveu, notamment des roues à 0,12 mm!

Pour assurer la légendaire précision, les tolérances mécaniques ont été abaissées au centième de millimètre, ce qui n’entame en rien la réserve de marche de 48 heures.

 RICHARD MILLE

C’est fatal: les prouesses techniques des montres Richard Mille imposent des points d’exclamation à chaque phrase! Et c’est encore le cas à Hong Kong avec la RM 56-02 SAPHIR – limitée à 10 exemplaires – dont la boîte est entièrement faite de vitre en saphir, nécessitant 40 jours d’usinage! Sans compter la platine, les ponts et la roue de petite moyenne, également usinés en saphir dont la finition dure 400 heures!

RM 56-02 Sapphire by Richard Mille
RM 56-02 Sapphire by Richard Mille

Jamais un traitement si complexe n’avait été réalisé dans ce matériau et sur l’un des garde-temps les plus compliqués! En effet, la «Saphir» dérive de la RM 27-01 Rafael Nadal au mouvement tourbillon suspendu par câble!

Reste à savoir si l’expression de légèreté conférée par le vitrage n’est pas compromise par son propre poids... impossible à vérifier, la pièce exposée était elle-même dans un écrin de verre!

 ROGER DUBUIS

La manufacture de Genève est leader dans le R&D des mouvements au sein du groupe Richemont. Elle le prouve à Watches & Wonders 2014 avec le modèle Répétition Minutes Tourbillon Automatique en or rose, à la technicité, au raffinement et à la signature esthétique exceptionnels.

Minute Repeater Tourbillon Automatic by Roger Dubuis
Minute Repeater Tourbillon Automatic by Roger Dubuis

Outre la mélodieuse complication éponyme, ce garde-temps recèle d’autres attributs techniques phares de Roger Dubuis: remontage automatique par double micro-rotor en or rose guilloché main et tourbillon volant placé dans une nouvelle cage optimisant l’inertie, l’équilibre et la protection antichoc. Comme tous les garde-temps issus des ateliers de la manufacture, ce modèle est estampillé du Poinçon de Genève, gage de qualité et de fiabilité absolues.

En effet, 328 des 1241 heures nécessaires à la fabrication du mouvement sont dédiées aux exigences du Poinçon de Genève. La Répétition Minutes Tourbillon Automatique est produite en édition limitée à 20 exemplaires pour marquer le 20e anniversaire de la Manufacture.

 VACHERON CONSTANTIN

A lui seul, le stand Vacheron mérite le voyage à Hong Kong: des ateliers permettent aux visiteurs de s’essayer à la gravure ou à l’émaillage, mais aussi de visiter un petit musée et, surtout, de découvrir de nombreuses nouveautés.

La Traditionnelle Calibre 2253 L’Empreinte du Dragon impressionne par son boîtier entièrement gravé à la main en forme d’écailles de dragon, réalisé par un maître artisan sacré «Meilleur Ouvrier de France» en 2011. Autre fascination pour les yeux, trois pièces uniques exceptionnelles issues de la collection Métiers d’Art «L’éloge de la nature»: Mustangs Sauvages à la Robe d’Or, Chamois au Cœur d’une Fresque Alpine et Vol d’Echassiers Venu d’Orient. Leurs cadrans utilisent toutes les techniques à disposition: sertissage, gravure, guillochage, émaillage, laque japonaise, cloisonné de pierre mais aussi – à l’instar du décor de la fresque alpine – de marqueterie avec 130 pièces de bois!

Traditionnelle Calibre 2253 L'Empreinte du Dragon by Vacheron Constantin
Traditionnelle Calibre 2253 L’Empreinte du Dragon by Vacheron Constantin

Et malgré ces œuvres d’art incroyables, un modèle unique parvient presque à leur faire de l’ombre: la Maître Cabinotier Astronomica. Son calibre manuel 2755-B1 réunit 15 complications parmi les plus exigeantes de la haute horlogerie et fait la part belle aux fonctions astronomiques.

Elle est par ailleurs la première émanation d’une nouvelle gamme très exclusive de pièces réalisées dans l’esprit des «cabinotiers» genevois du XVIIIe siècle, conjuguant quantités exclusives, personnalisation et réalisations de maître. Concentré d’excellence horlogère, le mouvement d’exception estampillé du prestigieux Poinçon de Genève, prend place dans un boîtier en or blanc de 47 mm de diamètre pour 19,1 mm d’épaisseur.

Décrire en détail ce modèle monopoliserait toutes les pages d’Europa Star, alors citons «simplement» ses fonctions: heures, minutes, petite seconde à 6 h sur cage tourbillon, répétition minutes, tourbillon, quantième perpétuel (quantième, jour de la semaine, mois, année bissextile), indication de réserve de marche, équation du temps, heures du lever et du coucher du soleil, carte céleste, âge et phases de la lune, heures et minutes sidérales, saisons et signes du zodiaque. Cette montre évaluée à deux millions de francs suisse a rapidement trouvé preneur et donc disparu des vitrines.

 VAN CLEEF & ARPELS

Certains veulent mettre Paris en bouteille. La manufacture parisienne Van Cleef & Arpels veut carrément mettre notre galaxie dans une boîte de 44 mm de diamètre! Heureusement, la mission de la Midnight Planétarium est uniquement poétique.

Midnight Planetarium by Van Cleef & Arpels
Midnight Planetarium by Van Cleef & Arpels

Son cadran est un planétaire miniature fait de disques d’aventurine et de sphères de pierres de couleur différente représentant chacune une des 5 planètes visibles depuis la Terre (traduite ici par une bille de turquoise). Mercure (taillée dans la serpentine), Vénus (chloromélanite), Saturne (sugilite), Mars (jaspe rouge) et Jupiter (agate bleue) entament harmonieusement leur valse autour du soleil (en or rose).

Le mouvement automatique complexe respecte scrupuleusement le temps de rotation réel de chaque planète, du plus long (29 ans pour Saturne) au plus court (88 jours pour Mercure). La lecture de l’heure se fait grâce à l’étoile filante dorée qui poursuit sa course sur 24 heures. Au dos de la pièce, deux guichets indiquent le jour, le mois et l’année.

Source: Europa Star December - January 2015 Magazine Issue